Presse - Un Schwerer Gustav en Scratch dans la nouvelle république

Et une maquette de plus pour Jacques! Un Krupp Schwerer Gustav intégralement réalisé en scratch fait le bonheur des journalistes de la nouvelle république qui en profite pour faire un article. Bravo!

Jacques passy maquette du krupp schwerer gustav en scratch

Jacques passy maquette du krupp schwerer gustav en scratch

 

On ne compte plus les maquettes de Jacques Passy, dit « l’homme aux doigts d’or ». Sa dernière réalisation est une petite merveille qui lui a pris plus de cent cinquante heures de travail à raison d’au moins cinq heures par jour.
Une prouesse pour un homme de 92 ans, qui ne tremble pas, est agile de ses dix doigts et dispose d’une vue encore suffisamment acérée pour reproduire sans erreurs les plus petits détails qui font de chacune de ses réalisations une véritable œuvre d’art unique.
Cette fois-ci, Jacques Passy a jeté son dévolu sur le plus gros canon de tous les temps. Un record qui revient à l’armée allemande sous le nom de « Schwerer Gustav », avec son élaboration en 1934 par le Dr Erich Müller puis sa réalisation 1941 dans les usines Krupp. Un engin de 1.350 tonnes, d’une longueur de 47 mètres disposé sur deux voies de chemin de fer par quatre-vingts roues.
Il est doté d’un canon de 800 mn d’une longueur de 32,5 m et capable de tirer des obus d’un poids de 7 tonnes avec une portée maximale de 37 km.
La reproduction a été réalisée au moyen de divers matériaux de récupération allant du bouchon de bouteille à gaz au grillage, en passant par le bois, le plastique et bien d’autres matières. A la question « Mais aviez-vous des plans et/ou des renseignements précis sur cet engin exceptionnel ? », la réponse fut aussi humble que le personnage : « Des plans, oui, j’en ai, mais j’ai réalisé cette maquette à l’échelle de l’œil, ce qui m’a permis quelques petites touches personnelles. Ma hantise concernait les roues, que je croyais à rayons (imaginez 80 roues dotées de huit rayons à tailler !) », ironise l’artiste, qui ajoute : « De toutes façons, ma fille doit m’apporter des plans encore plus précis qui me permettront d’affiner quelques petits détails s’il le faut ». Un bel exemple qui prouve que la passion peut ralentir le temps.
Le canon Gustav sera prochainement exposé à l’office de tourisme après avoir subi quelques améliorations

 

Article complet ici

PRESSE ET LIBRAIRIE