Scoop - Takom Bergepanther 1/35

Takom présente les premières photos avec le détail de cette maquette. Les photos parlent d'elles même!

26231129 695866020621950 5287376087649571254 n

Le prochain Bergepanther sera très détaillé comme voici  :

bergepanther

Takom bergepanther 1 35

Bergepanther (sources materielsterrestres39-45.fr)

Durant les premières années de la guerre, l’armée allemande utilisait des SdKfz 9/1 et 9/2 comme véhicule de dépannage pour les chars détruits ou endommagés. Mais avec l’arrivée des blindés lourds comme le Tiger ou le Panther, ces véhicules n’étaient plus capables de les tracter. La seule solution consistait à utiliser deux de ces engins pour le treuillage simultané du blindé en difficulté. Or, certains sites ne permettaient pas le mise en place de deux véhicules, même si l’on parvenait à en avoir deux sous la main simultanément … La seule solution au dépannage des blindés lourds résidait dans le développement d’un tracteur lourd. Quelques-unes des premières unités équipées de Tiger transformèrent certains blindés, en remplaçant le  canon par un treuil installé dans la tourelle, ce qui permettait le dépannage, mais au prix de la perte d’un engin de combat ; et les dotations en  Tiger n’étaient jamais nombreuses. Finalement, on décida d’utiliser le Panther comme base du nouveau véhicule.

Takom Bergepanther 1/35

Takom Bergepanther 1/35

Takom Bergepanther 1/35

Il prit le nom de Sd . Kfz 179 Bergepanther, ou Bergepanther Panther. Les premiers, apparus en 1943, étaient des conversions du nouveau char Panther : la tourelle et le compartiment de combat avaient été supprimés et remplacés par une superstructure ouverte abritant un gros et puissant treuil. Pour accroitre l’efficacité de ce treuil, le véhicule possédait, à l’arrière, une pelle métallique en forme de flèche qui était descende sur le sol, puis une marche arrière  permettait d’enfoncer la pelle, qui pouvait alors agir comme un point d’encrage, dès que le câble se tendait sur le treuil. La combinaison de la pelle et du treuil permettait au Bergepanther de dépanner les véhicules les plus lourds. Il possédait également d’autres équipements de dépannage, comme une grue légère, sur le côté gauche pour les réparations en campagne. C’est au printemps 1944 que les premiers Bergepanther rejoignirent les troupes, la transformation étant effectuée par la firme DEMAG de Berlin. A la fin de la guerre, 297 exemplaires avaient été construits, mais tous ne furent pas entièrement équipés. En raison des difficultés d’approvisionnement, certains modèles les furent sans la pelle métallique, ce qui les réduisait à un engin à peine supérieur à un remorqueur. Leur utilité était tellement limitée qu’un grand nombre de ces véhicules incomplets eurent leur treuil démonté, et ils furent utilisés comme  transport de munitions. Les Bergepanther complets prouvèrent leur efficacité et furent naturellement concentrés dans les divisions équipées de Panther, Tiger et  Königstiger. En opération l’équipage comprenait cinq hommes, et la plupart des véhicules possédait une mitrailleuse de 7,92  mm à l’avant. Un grand nombre était également armé d’un canon de 20 mm installé à l’avant de la superstructure dans un montage lui, permettant de tirer sur des cibles  aussi bien terrestres qu’aérienne.

Takom Bergepanther 1/35

Takom Bergepanther 1/35

Takom Bergepanther 1/35

Caractéristiques

Equipage : cinq hommes.

Poids : 42 t.

Moteur : Maybach HL 210P.30 à essence de 478,700 Kw.

Dimensions : longueur, 8,15 m ; largeur, 3,27 m ; Hauteur ? 2,74 m.

Performance : vitesse maximale sur route , 32 km/h ; autonomie sur route ; 169 km ; tout terrain, 85 km.

Armement : 1 canon de 20 mm et/ou une mitrailleuse de 7,92 mm.

Takom Bergepanther 1/35

Takom Bergepanther 1/35

Takom 1 35 sdkfz 179 bergepanther

VEHICULE MILITAIRE 1/35